• Service Communication

Trois lycées réunis pour écouter Monsieur David Diop parler de son livre "Frère d'âme"

L'Institution a eu l'honneur de recevoir, ce lundi 28 mars 2022, Monsieur David Diop, pour la présentation de son livre "Frère d'âme".


David Diop est un enseignant- chercheur et écrivain français. Spécialiste de littérature du XVIIIe siècle, il est lauréat du prix Goncourt des lycéens en 2018 et du prix international Man-Booker en 2021 pour son roman Frère d'âme. Il publie en 2021 « La porte du voyage sans retour », son nouveau roman, trait d'union de ses deux cultures. (source ifs.sn)

A l'initiative du Service de Coopération et d'Actions Culturelles (SCAC) de l'Ambassade de France, représenté par Madame Claudine Roux, cette rencontre a vu se réunir dans notre amphithéâtre, les élèves de Monsieur Diagne, professeur de Français à l'ISJA ainsi que les élèves de Madame Fatimata Ba du Lycée Jean Mermoz et ceux du Cours Sainte Marie de Hann - Les Maristes.






Retrouvez prochainement l'intégralité de cette conférence en vidéo, filmée par les équipes de l'Institut Français de Dakar.


 

"Frère d'âme est un roman de David Diop paru en 2018 aux éditions du Seuil et ayant reçu le prix Goncourt des lycéens la même année. La traduction en anglais de la poétesse américaine Anna Moschovakis, sous le titre At Night All Blood Is Black (soit « La Nuit tous les sangs sont noirs » en français) permet à l'auteur d'être le premier Français à remporter en 2021 le prix international Man-Booker au Royaume-Uni. Le 9 juillet 2021, Barack Obama l'inscrit dans sa liste des livres à lire durant l'été"

(extrait Wikipedia)




"Frère d'âme s'avère bien plus qu'un énième roman mémoriel de circonstance consacré à la "Grande Guerre", cette boucherie qui entama la croyance au progrès universel héritée des Lumières et marqua profondément les destins européens, enfantant les terrifiants massacres du XXème siècle. David Diop y renouvelle en effet le genre en abordant la violence de cette guerre sous un angle inhabituel et avec une écriture étonnante.


Comme l'annonce d'emblée le jeu sonore et sémantique sur l'expression qui lui sert de titre, c'est un roman d'amitié et de guerre. Un roman d'initiation outrepassant les derniers retranchements de la raison en poussant l'amitié jusqu'à la démence tout en pénétrant intimement la folie de la guerre, et qui tente ainsi d'approcher la vérité en la dépouillant de ses masques.


L'auteur y ouvre le conflit à sa dimension africaine, s'intéressant aux tirailleurs sénégalais qui, dans un contexte de colonisation, s'engagèrent pour défendre la "mère patrie" et se retrouvèrent non seulement en terre étrangère mais dans une terre sillonnée de tranchées et labourée d'obus. Une terre non plus nourricière mais mortifère dévorant indifféremment les hommes à peine accouchés de sa matrice : une «terre de personne», si ce n'est de la mort universelle."


Source : http://l-or-des-livres-blog-de-critique-litteraire.over-blog.com/2018/11/frere-d-ame-de-david-diop.html